page 3, Pailhat

<- Page 2, Pailhat

Document – page 3

Jacob Issartel aagé de 64 ans laboureur et Suzanne Clouvet sa femme aagée de cinquante ans, et Mathieu Issartel leur fils aagé de 15 ans

Jacques Roure, chieur de bois [1]    aagé de 28 ans, et Toinette Issartel sa femme aagée de 23 ans et Marie Issartel   [2]   leur fille aagée de trois ans. Led Roure est allé or de la Province pour y travailler de sa façon depuis le premier septembre dernier  [3]   

Jeanne Croua  [4]   Vve de de feu Mathieu Solviche aagée de 40 ans, et Marie et Françoise Solviche  leurs enfants dud defunt, la Marie aagée de 13 ans et la Françoise de dix.

Antoinette Clouvet aagée de 40 ans Vve d’Antoine Vialon et Jeanne Vialon leur fille aagée de dix ans.

Suzanne Croua  [5]   Vve de Barthelemy Clouvet aagée de 60 ans, et Jacob, Jacques, Jean et Anne Clouvet leurs enfants, led Jacob aagé de 27 ans, led Jacques de 23, Jean de 20 et Anne de 17, les dits fils sont aller à la scie pour le mois de Septembre dernier  [6]   

Pierre Bourlhonne fils à feu Louis sabotier aagé de 45 ans, et Marie Champandal sa femme aagée de 34 ans.

Jean Croua , fils à feu Jean Scieur d’aix, aagé de 39 ans, de Marie Crouz   [7]    sa femme aagée de 32 ans, leurs enfants, Jeanne, Jean et Pierre Croua Lad Jeanne aagée de sieze ans, led Jean de cinq et Pierre de deux

Jean Croas fils à Antoine aagé de 36 ans, sabotier et Marie Vernet sa femme aagée de 30ans et Marie Croua leur fille agée de 10 mois, led Croua est ors de la Province  [8]    

Sébastien Vialon  fils à feu Jean  sabotier aagé de 37 ans, et Marie Bourlhonne  sa femme aagé de trente et un ans, Leurs enfants Jeanne, Marie, Jean et Pierre Vialon Lad Jeanne agée de 7 ans, Marie de 5 et Jean de 3 et Pierre un an.

Pierre Vialon fils à feu Jean sabotier aagé de 35 ans et Marie Croa

page 4, Pailhat ->


  1. Il faut bien sur traduire par scieur, probablement scieur de long. 😆 []
  2. Il faut certainement comprendre ROURE []
  3. Il faut comprendre qu’il est parti le 01/09/1684 pour une « campagne » de scieur de long, probablement jusqu’en mai prochain. Selon certains auteurs cette mention pourrait cacher un exil, cependant dans le cas présent, le fait de laisser sur place, femme et enfant laisse penser à une réelle émigration saisonnière. []
  4. Certainement CROAS []
  5. Certainement CROAS []
  6. Voir la note précédente sur les campagnes de scieurs de long []
  7. Il faut lire Marie CROAS []
  8. Les mots « ors de la Province » peuvent recouvrir au moins deux significations : 1 – Emigration temporaire comme sabotier ou 2 – Emigration définitive. Son épouse étant restée à Pailhat avec leur fille, il s’agit probablement de la première hypothèse. []