Termes et signes conventionnels

Les généalogistes utilisent des abréviations et de termes qui leur sont propres, parmi ceux-ci :

Les abréviations les plus courantes :

O ou o naissance ../../1760 1760 incertain
b baptême ../03/1760 mars 1760 certain
+ décès ca 1760 environ 1760
(+) inhumation ? douteux, incertain
x mariage P père
1 x premier mariage M mère
vf, vve veuf, veuve p parrain
…./1760 avant 1760 m marraine
1760/…. après 1760 cm contrat de mariage

Numérotation :

Généalogie ascendante :

La numérotation utilisée est la numérotation conventionnelle, dite Sosa-Stradonitz. La personne, base de l’étude, a le numéro 1, son père le numéro 2, sa mère le numéro 3. Le père de Y a le numéro Y x 2 et sa mère (Y x 2) + 1. Le terme Sosa est l’abréviation de la méthode dite Sosa-Stradonitz et désigne également le numéro attribué à chaque individu.

Généalogie descendante :

Plusieurs systèmes existent, j’ai choisi le suivant : La personne étudiée a le numéro 1, ses enfants 1 1, 1 2, 1 3, etc. et ainsi de suite. Les enfants, d’une personne, issus de plusieurs union sont suivi d’un nombre entre crochet : [1] pour la première union, [2] pour la seconde, etc.

Termes :

De cujus : La personne dont on étudie la généalogie

Généalogie ascendante : Etude des parents et ancêtres d’une personne.

Généalogie descendante : Etude des enfants et descendants d’une personne.

Implexe : Désigne le rapport entre le nombre réel et le nombre théorique d’ancêtres à une génération donnée. Deux « cousins germains » (un de chacun de leurs parents ont des parents communs) ont un implexe de 25 %

Sosa ou Sosa-Stradonitz : Méthode de numérotation conventionnelle en généalogie ascendante. Le numéro soza permet de repérer un ascendant.

Voir la page de :  http://fr.geneawiki.com/